fbpx

Travailler dans la Mode : Styliste, Chargé de communication, …

Travailler dans la Mode
Background image created by Bristekjegor – Freepik.com

La Mode se porte, la Mode se voit, la Mode se partage.

Les catwalks des fashion shows, les spots TV grandioses ou les photographies sur papier glacé des magazines, à Paris, Londres, Milan ou New-York, constituent l’une des plus belles vitrines de ce qu’est « la Mode ».

Une industrie à 150 milliards d’euros, un secteur économique représentant un million d’emplois en France à destination de sept milliards de consommateurs.

Le secteur de la Mode est l’un des rares en France à ne pas connaître d’essoufflement. Depuis plusieurs années, l’économie de la mode s’affirme pour représenter, en 2016, 2,7% du PIB français. La raison ? La fashion industry à la française est un écosystème sans équivalent mêlant création, savoir-faire technique et industriel, digital et management.


Travailler dans la Mode : les métiers de la mode

La Mode a connu la diversification inhérente à tout système en forte croissance économique. À mesure que la fashion industry grandit, de nouveaux métiers se créent. La Mode ne se résume plus au processus de création et de production du vêtement, avec ses métiers traditionnels.

  • le designer textile créant ses propres étoffes
  • le styliste, créant le vêtement, la tendance
  • le modéliste, s’attelant à traduire un dessin en une réalité
  • le couturier, donnant une vie physique aux dessins techniques, produisant le vêtement…

Ces métiers sont toujours ceux que l’on observe depuis le front row!

Ils sont aujourd’hui complétés par une myriade de nouvelles responsabilités contribuant à répandre au niveau mondial cet écosystème que forme LA MODE. Une industrie diversifiée, une vitrine culturelle portant ses propres valeurs, et faisant face à ses propres défis.

La révolution numérique et la mondialisation ont bouleversé le processus. Aujourd’hui, il n’a jamais été aussi facile, grâce à l’accès à l’enseignement supérieur et aux financements (eux-mêmes facilités par les nombreuses plateformes de campagnes participatives) de créer sa marque.

Résultat : il en existe aujourd’hui des centaines. En même temps, il n’a jamais été aussi difficile de la faire exister : savoir concevoir et fabriquer des vêtements hors du commun ne suffit plus. Nous évoluons dans un monde globalisé régit par l’image : les marques ont besoin de lisibilité et de visibilité pour exister auprès des consommateurs.

 

Travailler dans la Mode

C’est dans ce contexte que les métiers du marketing et de la communication prennent tout leur sens au sein de la fashion sphere.

  • Un brand manager et un Responsable de marque vont prêter attention à protéger la cohésion de la marque. Ils donnent la ligne directrice. Ainsi, tous les produits devront être identifiables en un clin d’œil, respecter leur cible au fil des années et des collections.

Il existe différents stylistes.  Quels sont les différents secteurs dans lesquels le Styliste (Fashion Stylist)  peut travailler?   pour n’en citer que quelques un…

Magazines /Editorial – Print advertising / Television commercials – Catwalk – Digital video/film – Music – Celebrities/Red Carpet – Personal Styling Lookbook/Catalogs/Ecommerce – Digital and online Media – Television (Wardrobe departement)  –  Prop styling and set design.

  • L’event planner ou le chargé de projet  a la mission de faire d’un rêve une réalité : il gère de A à Z l’organisation des évènements conçus par une marque.
  • L’attaché(e) de presse et le Chargé de communication vont contribuer à ce que l’on parle de leur marque, et pas d’une autre : ils travaillent à conférer à une marque sa notoriété vis-à-vis du public, en utilisant les canaux traditionnels, tels que la presse. 
  • Le community manager est un exemple de métier très nouveau et actuel : c’est lui qui gère les relations instantanées avec le consommateur sur les réseaux sociaux. Il crée des stories sur Instagram, dévoile les coulisses de la marque. Il crée ce sentiment de « proximité » avec l’utilisateur.

La Mode est ainsi devenue une industrie à part entière. Au même titre que l’automobile ou l’aéronautique. D’ailleurs, elle représente un volume d’affaires supérieur à ces deux poids lourds de l’économie française réunis. Pour répondre au besoin de former de futurs actifs spécialistes de la mode, les écoles misent désormais sur les nouveaux métiers de l’image et de la création, du business et du management… 


À chaque profil son métier

Bonne nouvelle : il n’est donc plus nécessaire d’avoir des doigts de fées pour travailler dans ce secteur aussi prisé. Vos doigts peuvent aujourd’hui vous servir à pianoter sur un smartphone, ou sur votre calculatrice. Plus besoin d’avoir pris des cours de couture, tant que vous êtes visionnaire et avez l’intelligence du fashion business. La Mode s’approche par des métiers aussi riches que divers : toutefois, ils ont tous un dénominateur commun :

Pour travailler dans la Mode, mieux vaut être armé des valeurs que sont :

  • La passion
  • La créativité
  • L’exigence.

Car la Mode fait partie des secteurs qui font rêver. Il y a donc beaucoup de monde à l’entrée. Suivre la bonne formation ne suffit plus : il faut être habité, fasciné, capable de transmettre sa passion à l’autre – client, partenaire, consommateur  Pour travailler dans ce monde rêvé, la Mode doit d’abord vous faire rêver. Elle se vit de jour comme en soirée, en France comme à l’autre bout du globe. Ainsi, seuls les passionnés trouvent l’énergie suffisante pour tenir le rythme au fil des collections.

Que vous soyez brand manager, directeur artistique, styliste, designer textile, responsable de communication, community manager, vous évoluerez dans un monde profondément créatif. Chaque support deviendra matière à création. Les personnes travaillant dans la Mode font partie de celles qui ont « dix idées à la seconde« . La mode est visionnaire, avant-gardiste : elle crée une idée du monde, un écosystème, des valeurs, des manières d’être.

La fashion industry est enfin un secteur exigeant. La haute-couture comme le prêt-à-porter sont une succession d’échéances qu’il faut savoir tenir. Défilés, évènements commerciaux, grands rendez-vous. Vos créations, votre marketing ou vos actions de communication suivront inévitablement ces temps forts.

Avec une récompense ultime : voir votre campagne reconnue par vos pairs, et reprise massivement par les médias prestigieux..