fbpx

Combattre la dépression saisonnière

Tristesse permanente, perte d’intérêt généralisé, fatigue intense qui persiste. Vous n’avez qu’une envie c’est d’hiberner au fin fond de votre lit avec pour seul compagnie Netflix et une tasse de chocolat chaud ?

Vous faites peut être partie de ces français qui sont victime de dépression saisonnière.

D’où vient elle ?

La dépression saisonnière s’installe au début de l’automne ou de l’hiver pour durer jusqu’au printemps. Elle est le résultat de la régression de la lumière naturelle.

Cette variation de luminosité va avoir un impact sur notre humeur. Pourquoi ? Parce que la lumière joue un rôle important dans la régulation de notre horloge biologique interne.

La cause principale serait donc due à la diminution de l’intensité et de la durée de la lumière du soleil. Et comme nous ne pouvons pas simplement appuyer sur pause et mettre nos vies entre parenthèse en attendant la venue du printemps, je vous donne quelques petits conseils pour passer cette période plus sereinement.

Prenez l’air au moins une fois par jour pour emmagasiner au maximum la lumière naturelle

Dépression Saisonnière

Premièrement prenez l’air au moins une fois par jour pour emmagasiner au maximum la lumière naturelle.

Pratiquez une activité sportive. Même si l’hiver n’est pas la meilleure des périodes pour se motiver à bouger et que l’épreuve du bikini est encore loin, avoir une activité sportive  aura des effets antidépresseurs grâce notamment à la sécrétion d’hormones telle que l’endorphine qui provoque une véritable sensation de plaisir voir d’euphorie.

Dans l’assiette, privilégiez au maximum les fruits et légumes de saison. Misez surtout sur le poisson riche en oméga trois et dont les nutriments aideraient à lutter contre la dépression.

Prenez du temps pour vous. Pour vous lancer dans de nouvelles activités ou bien faire celles de que vous aimez déjà.

Passez du temps entre amis ou en famille car il n’y a rien de mieux que des moments de partage et de rire pour pallier cette dépression saisonnière.

Pour les solutions plus médicales, pensez à la luminothérapie. En effet, elle permet d’améliorer le bien être en s’exposant tous les jours à une lumière blanche vive qui reproduit celle du soleil.

La saint Valentin est passée mais vous pouvez toujours opter pour la calinothérapie. En effet, grâce à la production d’endorphines émises par les câlins, celle-ci nous permettent de lutter contre l’hormone du stress ( le cortisol). Ces calins nous font également sécréter de la dopamine : l’hormone du bonheur.

J’espère que ces petits conseils vous aideront à terminer l’hiver plus sereinement, courage le printemps arrive à grand pas.

Alysson Legros, Rédactrice pour l’EIDM Monthly – Mastering Image et Branding