fbpx

Chanel Haute Couture Printemps/Eté 2019

Après l’Egypte Antique, Karl Largerfeld nous emmène dans le Sud.

Paris, capitale de la mode et des défilés de haute couture, a accueilli la maison Chanel dans son Grand Palais. C’était dans l’antique Egypte que la maison nous avait transporté l’année dernière. Cette année, Karl Lagerfeld nous emmène dans le Sud. Noir, rose et sable sont les couleurs qui ont attiré nos regards sur les tenues des mannequins.  Accompagnées d’un large chignon haut, elles défilent autour d’une piscine somptueuse. Celle-ci, reflétant un ciel bleu, au coeur des jardins d’une villa méditerranéenne. Ainsi, c’est entourées, d’une foret typique de la côte d’azur, mise en scène au sein du Grand Palais.

Chanel marque (encore) les esprits.

Chanel

Cependant, ce n’est pas sans marquer les esprits que la marque en noir et blanc a terminé son défilé. Aussi brillant que les rayons du soleil sur les eaux de la Méditerranée, la sublime Vittoria Cerutti a clôturé le défilé dans un maillot une pièce et un bonnet de bain ornés de cristaux réalisés par la maison Lesage. Un long voile argent pailleté la suit. Des lèvres rouges et un regard smoky, swimming pool et wedding sont les mots qui nous ont fait écho, en assistant à ce final de la collection Chanel Haute Couture Printemps/Eté 2019.

Karl Lagerfeld rend hommage au XVIIIéme siècle et au travail des artisans de cette époque, en réalisant cette collection et en la mettant en scène dans un décor des plus chics. Nageuse en cristal et mariée fatale, le célèbre top model et le Directeur Artistique de la Maison Chanel ont éclairé le coeur de la ville des lumières.

 

Tom Poncin, Rédacteur pour l’EIDM Monthly –Mastering Image & Branding