Cécile, assistante styliste pour Seventeen Magazine avec Léa Elui!

Les coulisses du shooting mode Lea Elui x Seventeen Magazine

Cécile Terner, assistante styliste sur le shooting de la couverture du magazine Seventeen.

Cécile est une parisienne de 19 ans qui étudie à l’EIDM. Aujourd’hui, elle nous livre son expérience professionnelle fabuleuse auprès de l’influente Léa Elui et des équipes de Seventeen Magazine. Une opportunité offerte par l’École Internationale de Mode et Luxe et qui a conforté l’étudiante quant au choix de son cursus en Bachelor Art Direction & Styling.

Assistante styliste sur le shooting de @Léaelui, Cécile partage son expérience unique et nous parle de sa passion pour la mode.

Shooting prestigieux, organisation stupéfiante ?

Un tel shooting représente une organisation conséquente en amont. Plusieurs semaines au préalable, le styliste doit réaliser un travail de fond sur le projet : il étudie les tendances mode, les couleurs éminentes et les matières privilégiées. Il ne doit absolument pas perdre de vue l’univers de Léa tout en respectant les exigences du magazine américain Seventeen. Grâce à son implantation dans le milieu, le styliste dispose d’un carnet d’adresses faramineux et emprunte lui-même les looks en showroom.

Le jour J, pendant que les équipes installent la logistique, et avant de briller sous le feu des projecteurs, le styliste impose une ligne conductrice : coiffure, maquillage, habillage, c’est l’heure du brief avant que Léa Elui arrive. Il faudra compter vingt minutes pour shooter chacun des looks, et patienter près d’une heure entre chaque prise pour adapter la coiffure, le maquillage et la tenue de la jolie influenceuse.

Cécile, peux-tu nous préciser en quoi consiste la profession de Styliste ?

Sur un shooting, le styliste sélectionne les looks qui vont être portés par le modèle. Il doit étudier le thème, la mise en scène et intégrer tant les suggestions du photographe que les messages des créateurs afin de répondre au public cible du magazine. Il peut également apporter son regard sur la scénographie et la position du modèle, mais devra surtout s’assurer que les tenues soient portées correctement tout au long du shooting. La communication entre les photographes, stylistes, maquilleurs et coiffeurs reste néanmoins déterminante dans l’obtention d’un résultat harmonieux.

Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer cette profession ?

shooting assistante styliste

La culture de la Mode dans son ensemble est capitale. Il faut également faire preuve de créativité et avoir le sens du détail pour évoluer dans ce milieu. Enfin, entretenir un relationnel permanent avec nos pairs me semble essentiel.

Par quels moyens repères-tu les tendances mode ?

Je visionne beaucoup de défilés. Je lis aussi de nombreux articles de mode, mais c’est sûrement sur Instagram que je fais le plus de découvertes. Pour finir, je lis également un grand nombre de magazines de mode qui me permettent de rester informée sur les dominantes couleurs, les matières et la créativité fascinante de certains shooting.

Des créateurs de mode inspirants ?

COCO CHANEL est évidemment une grande source d’inspiration pour moi, son esprit novateur et féministe a révolutionné le monde de la mode et l’image de la femme en règle générale, elle est incontournable. Je pense également à Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison BALMAIN : je m’inspire chaque jour de son travail.

Un leitmotiv à transmettre aux étudiants passionnés par la mode… ?

La confiance en soi ! Assumer son style et affirmer ses choix me semble capital dans un tel milieu. Nous demeurons tous profondément différents. La mode apparaît comme la possibilité pour chacun d’entre nous de se distinguer et de s’exprimer.

Un leitmotiv à transmettre aux étudiants passionnés par la mode… ?

As-tu des conseils pour nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure EIDM ?

L’EIDM est une école de mode qui au-delà de nous former professionnellement, nous donne la possibilité de s’épanouir personnellement. Il me paraît essentiel de pouvoir trouver sa propre essence artistique dans un tel cursus créatif… L’École nous accompagne tout au long de notre formation et nous offre des opportunités uniques.

Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer cette profession ?

La culture de la Mode dans son ensemble est capitale. Il faut également faire preuve de créativité et avoir le sens du détail pour évoluer dans ce milieu. Enfin, entretenir un relationnel permanent avec nos pairs me semble essentiel.

Par quels moyens repères-tu les tendances mode ?

Je visionne beaucoup de défilés. Je lis aussi de nombreux articles de mode, mais c’est sûrement sur Instagram que je fais le plus de découvertes. Pour finir, je lis également un grand nombre de magazines de mode qui me permettent de rester informée sur les dominantes couleurs, les matières et la créativité fascinante de certains shooting.

Des créateurs de mode inspirants ?

COCO CHANEL est évidemment une grande source d’inspiration pour moi, son esprit novateur et féministe a révolutionné le monde de la mode et l’image de la femme en règle générale, elle est incontournable. Je pense également à Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison BALMAIN : je m’inspire chaque jour de son travail. 

Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer cette profession ?

assistante styliste

Un leitmotiv à transmettre aux étudiants passionnés par la mode… ?

La confiance en soi ! Assumer son style et affirmer ses choix me semble capital dans un tel milieu. Nous demeurons tous profondément différents, et la mode apparaît comme la possibilité pour chacun d’entre nous de se distinguer et de s’exprimer.

As-tu des conseils pour nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure EIDM ?

L’EIDM est une école de mode qui au-delà de nous former professionnellement, nous donne la possibilité de s’épanouir personnellement. Il me paraît essentiel de pouvoir trouver sa propre essence artistique dans un tel cursus créatif… L’École nous accompagne tout au long de notre formation et nous offre des opportunités uniques.

Mon choix s’est porté de façon évidente sur le Bachelor Art Direction & Styling. Le programme permet à la fois de nous apporter les éléments théoriques indispensables à notre pratique professionnelle. Suite à notre implication sur des projets internes tels que la conception d’un défilé de mode en fin d’année, la réalisation de ce shooting prestigieux pour une couverture de magazine international concrétise à merveille notre évolution.

Je les invite alors à se rendre aux fréquentes Journées Portes Ouvertes de l’EIDM. Des ateliers sont dispensés par les intervenants professionnels de l’École, et les équipes pédagogiques sont là pour répondre à toutes les questions.

Mon seul conseil serait de suivre votre passion pour la Mode, l’EIDM se chargera du reste !

Les coulisses du shooting mode Lea Elui x Seventeen Magazine

Cécile Terner, assistante styliste sur le shooting de la couverture du magazine Seventeen.

Cécile est une parisienne de 19 ans qui étudie à l’EIDM. Aujourd’hui, elle nous livre son expérience professionnelle fabuleuse auprès de l’influente Léa Elui et des équipes de Seventeen Magazine. Une opportunité offerte par l’École Internationale de Mode et Luxe et qui a conforté l’étudiante quant au choix de son cursus en Bachelor Art Direction & Styling.

Assistante styliste sur le shooting de @Léaelui, Cécile partage son expérience unique et nous parle de sa passion pour la mode.

Shooting prestigieux, organisation stupéfiante ?

Un tel shooting représente une organisation conséquente en amont. Plusieurs semaines au préalable, le styliste doit réaliser un travail de fond sur le projet : il étudie les tendances mode, les couleurs éminentes et les matières privilégiées. Il ne doit absolument pas perdre de vue l’univers de Léa tout en respectant les exigences du magazine américain Seventeen. Grâce à son implantation dans le milieu, le styliste dispose d’un carnet d’adresses faramineux et emprunte lui-même les looks en showroom.

Le jour J, pendant que les équipes installent la logistique, et avant de briller sous le feu des projecteurs, le styliste impose une ligne conductrice : coiffure, maquillage, habillage, c’est l’heure du brief avant que Léa Elui arrive. Il faudra compter vingt minutes pour shooter chacun des looks, et patienter près d’une heure entre chaque prise pour adapter la coiffure, le maquillage et la tenue de la jolie influenceuse.

Cécile, peux-tu nous préciser en quoi consiste la profession de Styliste ?

Sur un shooting, le styliste sélectionne les looks qui vont être portés par le modèle. Il doit étudier le thème, la mise en scène et intégrer tant les suggestions du photographe que les messages des créateurs afin de répondre au public cible du magazine. Il peut également apporter son regard sur la scénographie et la position du modèle, mais devra surtout s’assurer que les tenues soient portées correctement tout au long du shooting. La communication entre les photographes, stylistes, maquilleurs et coiffeurs reste néanmoins déterminante dans l’obtention d’un résultat harmonieux.

shooting assistante styliste

Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer cette profession ?

La culture de la Mode dans son ensemble est capitale. Il faut également faire preuve de créativité et avoir le sens du détail pour évoluer dans ce milieu. Enfin, entretenir un relationnel permanent avec nos pairs me semble essentiel.

Par quels moyens repères-tu les tendances mode ?

Je visionne beaucoup de défilés. Je lis aussi de nombreux articles de mode, mais c’est sûrement sur Instagram que je fais le plus de découvertes. Pour finir, je lis également un grand nombre de magazines de mode qui me permettent de rester informée sur les dominantes couleurs, les matières et la créativité fascinante de certains shooting.

Des créateurs de mode inspirants ?

COCO CHANEL est évidemment une grande source d’inspiration pour moi, son esprit novateur et féministe a révolutionné le monde de la mode et l’image de la femme en règle générale, elle est incontournable. Je pense également à Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison BALMAIN : je m’inspire chaque jour de son travail.

Un leitmotiv à transmettre aux étudiants passionnés par la mode… ?

La confiance en soi ! Assumer son style et affirmer ses choix me semble capital dans un tel milieu. Nous demeurons tous profondément différents. La mode apparaît comme la possibilité pour chacun d’entre nous de se distinguer et de s’exprimer.

Un leitmotiv à transmettre aux étudiants passionnés par la mode… ?

As-tu des conseils pour nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure EIDM ?

L’EIDM est une école de mode qui au-delà de nous former professionnellement, nous donne la possibilité de s’épanouir personnellement. Il me paraît essentiel de pouvoir trouver sa propre essence artistique dans un tel cursus créatif… L’École nous accompagne tout au long de notre formation et nous offre des opportunités uniques.

Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer cette profession ?

La culture de la Mode dans son ensemble est capitale. Il faut également faire preuve de créativité et avoir le sens du détail pour évoluer dans ce milieu. Enfin, entretenir un relationnel permanent avec nos pairs me semble essentiel.

Par quels moyens repères-tu les tendances mode ?

Je visionne beaucoup de défilés. Je lis aussi de nombreux articles de mode, mais c’est sûrement sur Instagram que je fais le plus de découvertes. Pour finir, je lis également un grand nombre de magazines de mode qui me permettent de rester informée sur les dominantes couleurs, les matières et la créativité fascinante de certains shooting.

Des créateurs de mode inspirants ?

COCO CHANEL est évidemment une grande source d’inspiration pour moi, son esprit novateur et féministe a révolutionné le monde de la mode et l’image de la femme en règle générale, elle est incontournable. Je pense également à Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison BALMAIN : je m’inspire chaque jour de son travail. 

assistante styliste

Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer cette profession ?

Un leitmotiv à transmettre aux étudiants passionnés par la mode… ?

La confiance en soi ! Assumer son style et affirmer ses choix me semble capital dans un tel milieu. Nous demeurons tous profondément différents, et la mode apparaît comme la possibilité pour chacun d’entre nous de se distinguer et de s’exprimer.

As-tu des conseils pour nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure EIDM ?

L’EIDM est une école de mode qui au-delà de nous former professionnellement, nous donne la possibilité de s’épanouir personnellement. Il me paraît essentiel de pouvoir trouver sa propre essence artistique dans un tel cursus créatif… L’École nous accompagne tout au long de notre formation et nous offre des opportunités uniques.

Mon choix s’est porté de façon évidente sur le Bachelor Art Direction & Styling. Le programme permet à la fois de nous apporter les éléments théoriques indispensables à notre pratique professionnelle. Suite à notre implication sur des projets internes tels que la conception d’un défilé de mode en fin d’année, la réalisation de ce shooting prestigieux pour une couverture de magazine international concrétise à merveille notre évolution.

Je les invite alors à se rendre aux fréquentes Journées Portes Ouvertes de l’EIDM. Des ateliers sont dispensés par les intervenants professionnels de l’École, et les équipes pédagogiques sont là pour répondre à toutes les questions.

Mon seul conseil serait de suivre votre passion pour la Mode, l’EIDM se chargera du reste !

Author

Remy Le Palmec